Sur les chemins de Saint Jacques – Voie de Tours


Chemin de Saint Jacques de Compostelle, voie de tours, pays basque, randonnée, marche, patrimoine, site, visite, pays de bidache, bidache, terre basque

Chemin de Saint Jacques de Compostelle

Le Chemin de Tours ou Via Turonensis ou Voie de Paris accueillait les pèlerins venus du nord de la France et de l’Europe se rallier à Paris. Il constituait un axe évident de circulation parcouru par les romains. Tours, étape incontournable du chemin, faisait depuis longtemps l’objet d’une forte fréquentation autour du pèlerinage de saint Martin, évangélisateur de la Gaule du IVème siècle. Sa notoriété attirait à lui des pèlerins venus d’Espagne.

Le Chemin de Tours se distingue des autres chemins par son terrain peu accidenté. Il peut se pratiquer aisément à vélo et permet de découvrir le Val de Loire, la Touraine, le Poitou, l’Angoumois, la Saintonge, le Bordelais, les Landes… et le Pays de Bidache, avec Arancou et Bergouey Viellenave!

Les étapes ou semi étapes pour les pèlerins sur la voie de Tours :
Sorde-Arancou, 15km, 3h45
Arancou-Saint Palais 18,5km, 4h50
Sorde-Saint Palais, 33,5km, 8h30.

Hébergements jacquaires :
Gîte Bourthaire à Arancou
Hébergement de la Mairie de Bergouey-Viellenave (tél : 05 59 38 45 63/06 48 09 05 00)
Les hébergements à proximité de Saint Palais

Epicerie de dépannage au gîte jacquaire d’Arancou

Le patrimoine sur la voie jacquaire

Hormis les beaux points de vue sur les hauteurs, les villages d’Arancou et de Bergouey-Viellenave ont conservé un patrimoine à ne pas manquer : un patrimoine jacquaire remarquable, et un petit patrimoine divers.

vue, arancou, pyrénées, Chemin de Saint Jacques de Compostelle, voie de tours, pays basque, randonnée, marche, patrimoine, site, visite, pays de bidache, bidache, terre basque

Vue depuis Arancou

Au détour du chemin par france3aquitaine

 

Village d’Arancou 

L’histoire d’Arancou est étroitement liée à l’essor des pèlerinages de Saint-Jacques de Compostelle.
Ce village préservé présente un ensemble patrimonial remarquable en dehors des sentiers battus.

L’ensemble lavoir/fontaine du lion
La fontaine porte son nom en raison d’une bouche d’eau en forme de gueule de lion. Un chemin accessible au public  au bord de la route, bordé de part et d’autre d’un mur en moellons de calcaire permet d’accéder à l’ensemble.
(Édifice cité dans la Base Mérimée  et répertorié dans le Patrimoine Architectural de France)


L’église Notre Dame  l’Assomption
Classée Monument Historique et protégée par les bâtiments de France, l’église fut édifiée au XIII e siècle. Elle témoigne du passage de l’art roman à l’art gothique. Sa construction est liée aux chemins de Saint Jacques de Compostelle. A l’entrée une très belle stèle discoïdale à représentation humaine veille sur l’édifice.

Centre d’évocation de la Grotte Bourouilla
La première occupation de la grotte Bourouilla remonte à l’époque Magdalénienne (environ – 13.000 ans). L’exposition présente divers objets retrouvés lors des fouilles annuelles réalisées par des chercheurs du CNRS (burins, grattoirs, perçoirs, racloirs, pointes, pièces esquillées…) et des panneaux explicatifs viennent compléter ce bel ensemble. (La Grotte ne peut se visiter).
Ouverture de l’exposition sur demande aux horaires de la mairie (tél : 05 59 38 42 65).
http://arancou-site-archeo.pagesperso-orange.fr/

A voir également :

– le panneau d’interprétation au gîte jacquaire
– le triptyque sculpté en pierre sur la façade du gîte jacquaire
– les maisons typiques
– le lavoir en bas de l’église

Visites du village pour groupes sur réservation avec un Raconteur de Pays. (Conditions et renseignements Tél : 05 59 56 03 49)

A déguster :
– les confitures de kiwis bio d’un petit producteur du village

 

Village de Bergouey-Viellenave

Son emplacement stratégique en bordure de la Bidouze, au carrefour de  la Gascogne, la Navarre, le Béarn et la Basse Navarre et ses points de vue dominants, furent reconnus par les Seigneurs de Gramont qui y implantèrent leur premier château en 1040.
Au cours du XIIe et XIIIe siècle, la commune vit se développer une importante activité religieuse laissant comme témoignage architectural l’église. De nos jours, le village reste un lieu de passage des pélerins jacquaires. La voie de Tours empruntant le pont pour rejoindre plus au sud Ostabat.

Le pont et le moulin  :
Le pont dit romain cité dès le XIIe siècle et remanié au XVIIIe siècle présente quatre arches sur la Bidouze dont vous pourrez observer quelques détail intéressants en vous en approchant. Le moulin accolé au pont  est cité dès le XIIe siècle, il fut reconstruit au XVIIe siècle.(Visites possibles du moulin sur réservation)

L’Eglise :
Construite dans le milieu du 13° siècle, cette ancienne chapelle prieurale  était rattachée à un prieuré et à un hôpital de pèlerins. Comme l’église d’Arancou, l’édifice se situe à une époque charnière entre le roman et le gothique. Le portail est remarquable, avec un tympan en arcs jumelés en plein-cintre orné.

A voir également :
– La rue principale
– Le lavoir à côté du pont de Viellenave
– Le lavoir de Bergouey
– Les stèles et croix funéraires derrière l’église de Viellenave
– Les maisons typiques et anciennes

Fermes et produits du terroir à visiter et à déguster sur le village (partenaires de l’Office de Tourisme) : 
– Les conserves de canards (visite sur réservation et vente à la maison)
– Les fromages de chêvre bio (visite et dégustation gratuite, vente à la maison) 
– Le porc gascon(visite sur rdv pour assister au repas des cochons le soir ou le matin, et vente possible)

Page mise à jour le 05/11/2016